paiement électronique : First Virtual

Publié le par e-commerce

 



Début

First Virtual Holdings Incorporated (FV) est une corporation de services financiers créée spécifiquement pour permettre globalement la vente et l'achat d'informations à quiconque ayant accès à Internet. Originaire de Cheyenne, Wyoming, elle a son siège social à San Diego, CA.
First Virtual a commencé ses opérations en mai 1994. Après plusieurs mois de tests, FV a officiellement introduit son système de paiement électronique pour Internet et sa technologie en octobre 1994.
Le système de paiement électronique pour Internet (First Virtual Internet Payment System) fournit une méthode simple et sûre pour acheter et vendre sur Internet au sein d'une communauté. Aucun matériel ou logiciel n'est nécessaire, ni encryption. Tout ce dont les utilisateurs ont besoin, c'est le courrier électronique.

 

Principe

Pour devenir un client, il suffit simplement d'avoir un compte de courrier électronique et une carte de crédit qui acceptent les charges en dollars américains ( VISA ou MasterCard acceptent). Ce sont les compagnies de cartes de crédit qui vont s'occuper de convertir les achats dans la devise du client. Le client doit alors compléter un formulaire d'application sur le site de FV pour obtenir son numéro d'identification personnel (VirtualPIN). Au cours du processus d'inscription, le client doit effectuer un appel téléphonique chez FV pour enregistrer le numéro de sa carte de crédit. De cette façon, les informations concernant la carte de crédit (numéro et date d'expiration) ne transigent pas sur Internet.

Pour devenir un marchand chez First Virtual, il faut avoir un compte bancaire ordinaire qui accepte les dépôts par le biais du système United States Automated Clearing House (US ACH). Toutes les banques américaines sont liées à ce système et plusieurs banques canadiennes sont en train de faire les installations nécessaires pour accepter ce type de dépôt.
Plusieurs banques américaines acceptent d'ouvrir un compte pour les non-résidents avec une identification adéquate et lorsqu'il n'y a pas de rétention de taxes particulières requises par les lois américaines.
Présentement, le système n'accepte que la devise américaine mais est en mesure d'effectuer la gestion de plusieurs devises. C'est d'ailleurs dans les plans de First Virtual d'incorporer plusieurs autres devises dans leur système.
Lorsque le client visite un des marchands de la communauté et qu'il veut effectuer un achat, il n'a qu'à fournir son numéro d'identification personnel au marchand. Le vendeur en informe First Virtual en procurant les détails de la transaction (le prix de l'item acheté et le numéro de compte chez First Virtual de l'acheteur). FV va ensuite envoyer au client un message électronique pour demander une confirmation de l'achat. Le client peut répondre de trois façons:

  • "yes" pour confirmer l'achat.
  • "no" pour annuler l'achat.
  • "fraud" pour désactiver immédiatement le numéro d'identification personnel car il semble être utilisé frauduleusement.


Si le client confirme l'achat, FV facture le montant de l'achat sur la carte de crédit, complètement en dehors d'Internet et le montant de la transaction (moins les frais) sera alors déposé directement dans le compte bancaire du vendeur, par l'institution financière attachée à la carte de crédit utilisée.

Ce système est fonctionnel aussi pour du contenu électronique. Le client transfère chez lui ce qui l'intéresse et le vendeur en informe First Virtual en procurant les détails de la transaction comme pour un bien matériel. First Virtual estime que les consommateurs veulent (et ont le droit de) consulter l'information avant de la payer pour s'assurer de son utilité. FV demande au client la confirmation de l'achat.
Si l'acheteur considère que l'information n'en vaut pas la peine, il l'indique à First Virtual qui ne le facturera pas et le signalera au vendeur. Évidemment, il peut y avoir des abus... mais First Virtual dit les gérer: si un client se dit toujours insatisfait, FV fermera son compte...
Le système protège donc les deux parties: l'acheteur, car il peut consulter avant d'acheter, et le vendeur en requérant de l'acheteur d'utiliser son privilège sous bonne foi.

Les marchands peuvent avoir leur site Internet chez FV ou sur le propre serveur. Dans ce dernier cas, un lien dans la vitrine de FV dirigera les clients.
Le système de FV permet les transactions impliquant de petits montants. En effet, le système de FV est en mesure de compiler les petits montants de plusieurs transactions d'un même client pour ensuite facturer le montant total sur la carte de crédit du client.

Coûts

Les coûts d'utilisation pour les acheteurs se limitent au 2,00$ (US) qui sont facturés annuellement pour la gestion du compte et du VirtualPIN (facturé sur la carte de crédit évidemment). Il n'y a aucun autres frais pour les clients.

Pour ce qui est des marchands, des frais de 10,00$US sont facturés pour l'obtention du VirtualPIN. Par la suite, pour chaque vente qui est effectuée, des frais de transaction de 0,29$US + 2% du prix de vente sont perçus directement (la différence est déposée dans le compte du marchand). Les frais de transaction de 2% représentent ce que FV doit verser au compagnie de cartes de crédit (Visa et MasterCard) pour l'utilisation de leur système.
Il y a également des frais de traitement 1,00$US qui sont facturés au marchand lorsque FV effectue un dépôt dans son compte bancaire ordinaire. En effet, FV compile les achat et les ventes des clients et des marchands dans son système informatique et effectue les perceptions (sur les cartes de crédit des clients) et les dépôts (dans les comptes des marchands) périodiquement.

 

source : www.rambit.qc.ca

Publié dans cours et exercices

Commenter cet article