Interview: Karima El Hamzaoui fait le bilan du MedIT

Publié le par e-commerce

 

 

 

 

 

  Le 20 octobre, 2010 - 10 h 25 min


 

 

 

 

Le Salon Med-IT 2010 a fermé ses portes jeudi dernier et pour Karima El Hamzaoui, responsable de la communication de cette 2nde édition, les objectifs étaient de créer des partenariats entre les différentes entreprises représentées et permettre à celles souhaitant s’installer au Maroc de tisser des liens avec des acteurs majeurs. Le salon a aussi comme but de faire du Maroc une plateforme essentielle, un hub pour l’Afrique. La mise en place du plan Maroc Numéric 2013 devrait les aider à atteindre un haut niveau de qualité et d’avancer avec des objectifs clairs. Interview.

 

 

 

- ItMaroc : Les derniers visiteurs ont quitté le salon, les objectifs de fréquentation ont-ils été atteins ?
- Karima El Hamzaoui : Nous avons fait comme l’année dernière, c’est-à-dire environ 3500 visiteurs mais nous n’avons pas encore les chiffres exacts.
Il faut noter que cela reste un salon BtoB, donc majoritairement fréquenté par les professionnels du secteur et les acteurs économiques. Ce chiffre est donc très satisfaisant.

 

- Pouvez-vous nous dire quels sont les origines géographiques des exposants ?
- Le salon est international. Environ 50% des exposants sont marocains et ils s’investissent de plus en plus ce qui montre une vraie envie de développer des partenariats. Des pays moins attendus comme l’Allemagne, les États-Unis ou la Tunisie sont aussi représentés. Mais c’est la France qui est le plus présent du fait de notre histoire et de la langue commune.

 

- Au niveau international, avez-vous des acteurs de marque?
- L’an passé, nous avions déjà de grandes entreprises internationales présentes sur le salon et enthousiasmées par leur expérience, elles sont revenues cette année. Parmi les nouveaux exposants de cette année on a pu compter sur Cisco parmi nos partenaires et leur filiale au Maroc participe au salon.

 

- Et au niveau français ? L’année dernière, plusieurs SS2I étaient présentes.
- Oui, les SS2I françaises sont toujours bien représentées dans le salon puisque la plupart d’entre elles ont des filiales au Maroc.

 

- Nous avons surtout abordez l’aspect BtoB en restant sur les SS2I (prestations de services), mais cette année nous avons remarqué la forte présence de sociétés, surtout marocaines, développant des sites ou des portails sur internet. Est-ce une évolution souhaitée par le salon ?
- Oui et c’est important puisque ce secteur est toujours en développement, à l’instar des sites de e-commerce et nous poussons ces sociétés dans ce sens-là.

 

 

 

Ez-zouak Nabil.

 

 

 

source : www.itmaroc.com

Publié dans e-commerce Maroc

Commenter cet article