Fès: Al Akhawayn déploie le premier réseau communautaire WiMax au Maroc

Publié le par e-commerce


L’innovation technologique au service de la bonne gouvernance des collectivités locales

La ville de Fès vient de se doter du premier réseau communautaire WiMax au Maroc pour relier à l’internet haut débit et la téléphonie IP ses 33 bureaux d’état civil de la commune urbaine de la ville, de la médiathèque et de la Wilaya.

Techniquement, ce réseau connu sous la désignation d’IEEE 802.16, est un standard de transmission sans fil à haut débit avec une portée théorique de 50 km. Fonctionnant à 50 Mbit/s, il permet de relayer une connexion partagée à haut‐débit vers tous les organismes publics de la ville de Fès. « L’aboutissement de ce projet innovant est le résultat de la coopération entre l’Université Al Akhawayn, le Centre de Recherches pour le Développement International du Canada (CRDI), la Wilaya de Fès, ainsi que l’autorité de régulation l’ANRT », souligne le Professeur Driss Kettani, chef de projet et directeur du laboratoire ICT4D de l’Université Al Akhawayn.

Ce réseau métropolitain, baptisé  » Wman@Fez » (Wireless Metropolitan Area Network @ Fez) a permis de doter le personnel des administrations de la ville d’un accès internet haut débit et d’une dizaine de postes de téléphonie IP (Internet Protocol) pour communiquer gratuitement entre les responsables des différents services. Parallèlement, les 33 bureaux d’état civil de la ville disposent d’un centre de données (Data Center) hébergé à l’arrondissement Fès‐Agdal qui centralise les données d’état civil de l’ensemble des bureaux de Fès. Le réseau offre aussi la possibilité technique de transmettre des données à haut débit y compris la vidéo en fonction des besoins de chaque administration.

« Au‐delà de l’innovation technologique de ce projet pilote, la réussite du déploiement d’un réseau WiMax à Fès est la preuve que les collectivités locales peuvent disposer d’infrastructures télécoms indépendantes des opérateurs destinées à offrir des services télécoms de communication et d’interconnexion à moindre coûts au service public en général », ajoute M. Kettani.

Sur un autre registre, le réseau WiMax, qui a bénéficié d’un appui financier de quatre millions de DH du CRDI, a facilité le partage auprès du grand public d’un accès internet haut débit déployé autour de la zone de la médiathèque de Fès. Objectif : permettre aux citoyens d’utiliser internet gratuitement pour profiter des services en ligne et des informations disponibles sur le portail de la ville (www.portaildefes.ma) y compris les démarches administratives électroniques.

« Aujourd’hui, Fès a réussi à numériser plus d’un million d’actes civils, ce qui facilite le processus de livraison de plusieurs documents administratifs aux citoyens (extrait de l’acte de naissance, la copie intégrale, la fiche individuelle, etc.) sans passer par les lourds et poussiéreux registres papiers de l’état civil, comme c’est le cas jusqu’à présent dans les bureaux d’état civil à travers le Royaume », se félicite Mohamed Titna Alaoui, président de l’arrondissement Agdal à Fès. Pour preuve, les différents bureaux d’état civil de la Wiliya de Fès livrent en moyenne 20 actes par minute, soit 200.000 actes par mois en juin 2010 contre 81.000 en juin 2009. Outre la ville de Fès, la plate‐forme de gestion électronique de l’état civil a été déployée à Ifrane, El Hajeb, Larache, et à la commune urbaine de Boulmane Dadès.

Capitalisant sur le succès de ce premier réseau WiMax, l’Université Al Akhawayn finalise également un projet de duplication du même modèle de réseau au profit des services publics de la ville d’Ifrane et de la région du Moyen‐Atlas au courant de l’année 2011.

Source : Communiqué de presse

Publié dans TIC

Commenter cet article