Acronymes et définitions liés au commerce électronique

Publié le par e-commerce

Carte cognitiveC'est une image d'un contenu informatif. L'image contient des étiquettes constituées d'un seul mot, chacune résumant l'idée principale de son contenu; des flèches indiquent les liens qui unissent les idées. Si le contenu est dans le Web, une carte cognitive permettra de saisir d'un seul coup d'oil ce qu'on peut trouver dans le site et de comprendre son fonctionnement. La NASA, par exemple, utilise une carte cognitive pour synthétiser et communiquer une énorme
quantité de renseignements sur les missions vers Mars.


C3E(CEEE = commerce d'échanges entre entreprises) en utilisant l'EDI (échange de documents informatisés) ou en utilisant Internet, un Intranet ou les VPN (Virtual private network = réseau privé virtuel).


CEDCommerce électronique de détail en anglais B2C

 

CIO(Chief Information Officer = Directeur des systèmes d'information)
Digital divide = fossé technologique

 

Connexion occasionnelle ("dial-up") Connexion à Internet par l'intermédiaire du réseau téléphonique ou de *Numéris, à l'aide d'un *modem. Le processus est semblable à un appel téléphonique habituel. En général, les internautes téléphonent au point de présence local de leur fournisseur d'accès. L'appel téléphonique est donc local et il n'y a pas de frais d'interurbain. Le "kiosque micro" de France Télécom est également utilisé pour acheminer au tarif local les communications vers les fournisseurs d'accès qui ne disposent pas de points de présence dans tout le territoire.

 

Connexion directe Connexion permanente au travers d'une *liaison spécialisée, fréquemment utilisée par les entreprises. Ce type de connexion peut être fourni par la plupart des prestataires de services Internet. Il exige plus de matériel et d'entretien qu'une connexion occasionnelle, coûte plus cher, mais peut être partagé entre tous les postes de travail raccordés au réseau interne. En principe, ce type de connexion permet à une organisation d'accéder instantanément à un serveur. Imaginez que vous n'ayez plus à composer un numéro pour joindre quelqu'un au téléphone – vous n'auriez qu'à soulever le récepteur. Voilà ce qu'est la connexion directe Internet.

 

Courrier électronique (e-mail, Mél.) Le courrier électronique a été l'une des premières utilisations d'Internet. En attribuant des adresses électroniques personnelles aux utilisateurs, le système d'acheminement Internet peut transmettre les messages d'un utilisateur à l'autre. Ce processus est habituellement très rapide, étant donné que le courrier électronique est souvent composé de petites quantités à faible teneur ASCII (texte clair), ce qui n'exige pas beaucoup de ressources. Pour savoir lire une adresse de courrier électronique.

 

CRM Customer Relationship Management

 

CSS(Cascading Style Sheets) C'est une feuille de style qui définit la mise en page et qui se greffe au contenu du document HTML.

 

Datamining Prolongement du Datawarehouse, ce concept propose d'analyser et corréler des données éparses pour en rechercher le sens caché. " Datamining, cela veut dire comment retrouver un diamant dans un tas de charbon sans se salir les doigts ". Renaud Finaz de Villaine, VALORIS. On parle de plus en plus de Textmining, ou d'Infomining au sens large, la recherche se généralisant des données aux informations multimédias non structurées.

 

Datawarehouse Littéralement " entrepôt de données ", il s'agit d'un système d'information agrégeant des données thématiques, intégrées, non volatiles et historisées, dans le but de faciliter la prise de décisions stratégiques (voir aussi DSS, Infocentre, EIS, SIAD, Datamart, Datamining, métadonnées, OLAP, ROLAP et MQE).

 

DataWeb Concept fusionnant le Datawarehouse et le Web, désignant le support d'applications décisionnelles sur le Web. De manière plus générale, c'est l'idée sous-jacente d'un accès à une base de données universelle, quelle que soit la plate-forme d'hébergement, sa localisation (interne/externe, Internet) ou le format des données (numérique, alphanumérique, HTML, images,...). De même qu'il est essentiel d'accéder de façon homogène aux données des différents départements de l'entreprise, l'exploitation de données externes s'avère incontournable (observatoire économique ou concurrentiel, impact des prévision météorologiques sur les livraisons aux débitants de boisson,...). Le pendant naturel est l'accès banalisé à ces bases de données universelles : le WebTop, ou fenêtre universelle.

 

DHTML(Dynamic HTML) C'est du html avec du JavaScript et des feuilles de style (CSS).

 

Domaine La traduction en mots (par exemple xyz.societe.fr, où .fr désigne le pays, société le réseau et xyz l’ordinateur raccordé) d’une *adresse IP. En France, les noms de domaine sont attribués par l'AFNIC. Les domaines .com, .net et .org sont dits "génériques" parce qu'une personne ou une entreprise peut choisir d'y enregistrer son domaine quel que soit son pays d'origine. Ils sont gérés par la société américaine NSI.

 

DSL(Digital subscriber line) en français LNPA pour ligne numérique à paire asymétrique permettant la haute vitesse par ligne téléphonique vers 2000-2005.

 

ECML (Electronic Commerce Modeling Language) C'est une norme que plusieurs compagnies dont American Express, IBM, Microsoft, America Online, Sun Microsys-tems, VISA et MasterCard ont crée et qui est utilisée sans problème avec les protocoles SSL (Secure Sockets Layer) et SEP (Secure Electronic Payment) servant à chiffrer les données transmises.
Intégrateur Web Entreprises ou consultants qui sont capables de faire migrer le système informatique centralisé d'impartiteur de ces entreprises vers le nouveau modèle Internet avec Extranet.

 

EDI échange de documents informatisés " Langage " de description de données commerciales (commandes, factures, règlements...) normalisé au sein de l’ONU, destiné à permettre aux entreprises du monde entier de commercer entre elles par voie électronique.


eManagementLe e-management se veut en fait l'intégration des technologies de l'information et de la communication aux « processus de management ». Il englobe des notions telles : la gestion d'équipe transversale, la gestion de projet et la satisfaction de la clientèle à l'aide des TIC.

 

EMS (Enhanced Message Service) voir SMS

 

ErgonomieScience qui étudie les relations entre les êtres humains et les machines. Au Québec, une section montréalaise de l'Association des professionnels de "l'usabilité" (en anglais : Usability Professionals Association ou UPA) regroupe les ergonomes.

 

eRMElectronic Relationship Management

 

FAIFournisseur d’accès Internet Sortes de " distributeurs Internet ", jouant les intermédiaires entre des utilisateurs occasionnels utilisant le réseau commuté ou Numéris pour se connecter à l’Internet, et un opérateur Internet.

 

Firewall(pare-feu) Système conçu pour que les utilisateurs d'un réseau local d'entreprise aient accès aux ressources d'Internet, mais qui empêche les internautes d'entrer dans le réseau sans autorisation. Autrement dit, ceux qui sont dans le réseau peuvent en sortir, mais ceux qui sont à l'extérieur ne peuvent y entrer. L'information qui est inaccessible aux internautes de l'extérieur est souvent décrite comme étant "derrière le mur coupe-feu".

 

FSI Fournisseur de service Internet

 

FSAFournisseurs de services applicatifs. Un FSA offre la location de services en ligne génériques pouvant s'appliquer à n'importe quelle industrie. Il pourrait s'agir, par exemple, d'un système de compatibilité destiné aux PME, qu'elles soient dans le secteur manufacturier ou dans celui des services. Comparer avec VSP.

 

FTP (file transfer protocol) Protocole de transfert de fichiers. FTP est l'un des langages standard d'Internet qui détermine comment des fichiers sont transférés d'un endroit à l'autre. Fondamentalement, FTP permet à l'internaute de visiter un répertoire de fichier situé sur un serveur et, selon les droits dont il dispose, y déposer ou recouvrer des documents. Un grand nombre de sites FTP sont dits "anonymes" parce qu'ils permettent aux utilisateurs d'accéder en lecture sans identification préalable.

 

GRC Gestion de la relation avec le client = Customer relationship management  CRM

 

GRE  Gestion électoniques des relations = eRM Electronic Relationship Management

 

HTML(HyperText Markup Language) est le langage de description des pages du *Web. HTML est une série de codes que les navigateurs Web* utilisent pour afficher les documents sous une forme enrichie et pour indiquer les *liens hypertexte qui peuvent être utilisés à partir de différents endroits de la page. Les codes sont habituellement placés entre des parenthèses en chevron. Le créateur d'une page qui veut qu'un outil de navigation affiche un texte en italique doit insérer le code italique au début et à la fin du texte. Par exemple, <i> ce texte sera en italique </i>.

 

HTTP(HyperText Transfer Protocol) Le protocole technique utilisé sur le *Web pour transférer des fichiers au cours d'une séance entre le serveur et l'utilisateur. La première partie des adresses Web (URL) commence ainsi généralement par http://. Cela indique au navigateur que l'utilisateur tente d'accéder à un site Web.

 

IAP(Internet Access Provider) Voir *fournisseur d’accès.

 

IETF(Internet Engineering Task Force ) Groupement responsable de l'évolution des standards sur l'Internet.


ICANNInternet Corporation for Assigned Names and Numbers

 

Intergiciels = middleware

 

Internet Ensemble des réseaux interconnectés entre eux respectant le protocole d'adressage IP et capables de communiquer à l'aide du protocole de communication *TCP.

 

Intranet Utilisation des techniques et des principes de l’Internet dans un réseau fermé, d’entreprise ou de ville. Un Intranet peut comprendre des contenus réservés à ses membres et d’autres accessibles depuis l’extérieur (on parle alors parfois d’ " Extranet ").

 

Internet Society(ISOC) Association internationale dont l'objectif est de promouvoir l'Internet et d’en organiser l’évolution. L’ISOC possède un chapitre français, l’ISOC France.

 

JavaLangage de programmation orienté objet, dévelopé par Sun Microsystems et destiné à la création de programmes pouvant s'exécuté sur des fureteurs.

 

Largeur de bande Décrit la quantité d'information (en pratique, de bits informatique) qui peuvent être transmis par un réseau en un temps donné. Plus large est la "bande passante", plus rapide est la transmission. La largeur de bande se mesure en *Bps (bits par seconde).

 

L-commerceLocation-based mobile commerce, commerce mobile basé sur la localisation

 

Liaison spécialisée Liaison permanente entre deux équipements de communication situés dans des lieux différents, par exemple le réseau local d'une entreprise et son opérateur Internet.

 

Lien hypertexte Lien entre deux documents sur le *Web, activé d'un simple clic sur l'objet graphique ou la partie de texte désignée comme un lien. Cette forme de navigation facilite la circulation à l'intérieur des *sites Web, ou entre différentes pages qui peuvent être situées sur des sites et des ordinateurs éloignés. Par exemple, une station de ski qui a sa propre page W3 dans Internet peut décider d'inclure un lien hypertexte à un autre endroit dans Internet qui intéresse les skieurs comme les bulletins météorologiques, les agences de voyage, les magasins d'équipement de ski, etc.

 

LNPApour ligne numérique à paire asymétrique permettant la haute vitesse par ligne téléphonique vers 2000-2005. En anglais DSL (Digital subscriber line)

 

M-commercepour mobile commerce ou téléphonie mobile sans fil.

 

Marketing viral consiste à expédier un courriel à un client et à lui demander de faire la promotion de votre produit à ses amis. En échange, vous lui offrez un service ou un produit gratuitement. Plus

 

Mass customization = personnalisation de masse

 

Middleware=Intergiciels  Logiciels qui permettent aux vieux systèmes d'interagir avec l'extérieur et en mode Internet en conservant l'information cumulée au fil des ans.

 

MMS (Multimedia Message Service) voir SMS

 

Modem Equipement installé entre un ordinateur (ou équivalent : un Minitel, un boîtier Internet raccordé au téléviseur...) et le réseau de communication analogique, qui convertit les informations numériques envoyées par l'ordinateur en signaux analogiques (et vice-versa) pour permettre à l'ordinateur d'échanger des données avec d'autres ordinateurs distants.

 

Navigateur Logiciel "client" conçu pour permettre aux utilisateurs de naviguer de manière simple dans dans le *Web. Originellement conçus pour lire et restituer à l'écran des pages au format *HTML, les navigateurs sont devenus des outils de plus en plus sophistiqués, capables d'exécuter des programmes, de faciliter la recherche d'information ou de remplacer l'interface utilisateur classique des ordinateurs.

 

Numéris Nom commercial donné par France Télécom au Réseau numérique à intégration de services (RNIS). Numéris est un réseau numérique "de bout en bout" (à la différence du *réseau téléphonique commuté, qui est analogique au niveau de la prise téléphonique) et permet des transferts de données plus rapides et plus fiables que le réseau téléphonique ordinaire.

 

Opérateur Internet Organisations, commerciales ou non, dont la tâche consiste à permettre l'interconnexion de réseaux au sein de l'Internet et l'acheminement du trafic de leurs clients. On distingue généralement, et un peu caricaturalement, les "opérateurs Internet", qui connectent plutôt des organisations, des "*fournisseurs d'accès" qui achètent aux opérateurs une certaine capacité de communication (voir *largeur de bande) et la revendent au détail à des abonnés individuels.

 

Page d'accueil(home page) Se rapporte habituellement à la toute première page du site Web d'une personne ou d'une organisation. En général, la page d'accueil présente la personne ou le groupement visé, offre quelques points de départ à suivre pendant la visite du site et donne à l'utilisateur des renseignements sur la façon de communiquer avec la personne ou l'organisation responsable du site.

 

PGP(Pretty Goog Privacy) Résultat de l'implantation de l'algorithme d'encryption par clé publique et privée de RSA utilisé surtout en courrier électronique et développé par Phil Zimmerman.

 

Phreaking: Le phreaking est le diminutif de phone breaking http://members.tripod.com/~SeusslyOne/FAQ.html . C’est donc le hacking des systèmes téléphoniques et dans un sens plus large, il inclut aussi l’interception des signaux de téléphones sans-fil, des cellulaires et des PDA ainsi que la lecture à distance des écrans d’ordinateurs et des fax et imprimantes (connue sous le nom de tempest monitoring). Ce n’est donc pas un phénomène nouveau. Ce qui est nouveau par contre, est le type de cibles visées par les hackers. Michel Leblanc, Adviso Conseil, Un ancien, nouveau type de piratage: le «phreaking», 16 février 2005,les affaires.com, 160205

 

POURRIEL Publicité non sollicitée adressée collectivement par courriel. Les polluposteurs nous inondent de courriers électroniques non sollicités. Le pollupostage consiste à envoyer des pourriels.

 

RRS (Rich Site Summary) est un format fondé sur le langage XML qui permet la distribution de contenu en temps réel qui comprennent généralement un résumé d'information et un lien vers le texte entier.

 

Réseau téléphonique commuté (RTC) Terme technique désignant le réseau téléphonique ordinaire.

 

SEP(Secure Electronic Payment)

 

SET( Secure Electronic Transaction)

 

Site Web Espace virtuel situé sur un serveur* Web contenant des renseignements présentés de diverses façons. Chaque site est composé d'une ou de plusieurs pages *HTML reliées les unes aux autres par des liens *hypertexte.

 

SMS "Messages textuels qui ne peuvent dépasser 160 caractères et sont envoyés via les ondes téléphoniques. Une nouvelle catégorie de messages écrits a vu également le jour : les EMS (Enhanced Message Service) : ce sont des SMS améliorés. Il est possible d’envoyer avec le texte un son ou une image standards : ce n’est pas le contenu du « média » qui envoyé mais un simple code le représentant. Ainsi, le destinataire recevra un message contenant le texte et un son ou une image correspondant au code reçu, la représentation pouvant différer selon le téléphone portable. Les MMS (Multimedia Message Service) sont des messages qui peuvent contenir plus de caractères que les SMS. Le message n’est, en effet, pas limité à 160 caractères. Mais la véritable révolution technologique ne réside pas dans ce critère. Avec les MMS, outre les messages écrits, il est désormais possible d’envoyer une musique, une image ou une photo. Via le protocole WAP (protocole utilisé par les téléphones portables pour surfer sur Internet), le message sera transmis avec toutes les informations : le texte mais aussi le son et la ou les images contenues dans le message. Dans les MMS, c’est bien le contenu du « média » qui est envoyé." 030105

 

SPAMpolluriel

 

SPAMMING pollupostage

 

SSL(Secure Sockets Layer) Protocole cryptant les données sur 128 bits avec authentification des postes clients et serveurs.

 

Startup Nouvelle entreprise (étoile montante) dans le domaine du commerce électronique.

 

STS(Serveur de transactions sécurisées)

 

T_commerceTélécommerce

 

TCP/IP(Transmission Control Protocol / Internet Protocol) Le couple de "protocoles" de base le plus important pour l'Internet. Le "protocole de contrôle de transmissions" (TCP) est un langage rudimentaire qui permet à deux ordinateurs d'établir une liaison entre eux et de contrôler l'émission et la réception de messages, quel qu'en soit le contenu. Le "protocole Internet" (IP) régit l'attribution des adresses* Internet et la manière dont les informations circulent depuis l'émetteur jusqu'au destinataire. Cette série de règles régit le fonctionnement du réseau global de réseaux, indépendamment des différences entre les ordinateurs des divers pays du monde. Une connexion TCP/IP est nécessaire pour tous les outils Internet reliés aux ordinateurs personnels.

 

Toile Expression française désignant le *Web.

 

U-commerceUbiquitous commerce, commerce ubiquiste ou omniprésent.

 

UNSPSC(United Nations Standard Products and Services Code) est la méthode universelle de codification hiérarchique des Nations Unies. Elle a vu le jour en 1999 à la suite de l'union entre le système de codes des Nations Unies (UNCCS) et le Standard Products and Services Codes (SPSC) de Dun & Bradstreet, un chef de file depuis 160 ans dans le développement de normes pour l'industrie de l'information et des finances. Les deux organisations ont fusionné leurs systèmes pour ne
produire qu'un seul code universel. Suite

 

URL (Uniform Ressource Locator) L'URL désigne l'adresse d'une page *Web. L'URL est ce qui doit être indiqué au *navigateur Web pour que l'ordinateur sache où l'utilisateur veut aller dans Internet. Pour savoir lire une URL, voir l'encadré "domaines et adresses sur l'Internet" à la fin de ce glossaire.

 

Virtail= vertal en anglais, portail vertical spécialisé dans un domaine d'activités Exemple: DrKoop en santé, Webfin ou Quicken en placement/finance...

 

VPNVirtual private network = réseau privé virtuel

 

VSPVertical Service Providers (l'Office de la langue française n'a pas encore proposé d'équivalent français pour VSP). Un VSP offre la location de services en ligne propres à une industrie en particulier, d'où l'utilisation de l'adjectif « vertical ».

 

WAP Protocole utilisé par les téléphones portables pour surfer sur Internet.

 

Webdésigne également la "toile d'araignée" composée des pages HTML reliées entre elles par un réseau complexe de liens *hypertexte.

 

Webmestre= Webmaster

 

Web sémantique n'est pas un Web distinct mais bien un prolongement du Web que l'on connaît et dans lequel on attribue à l'information une signification clairement définie, ce qui permet aux ordinateurs et aux humains de travailler en plus étroite collaboration. Les premières étapes de la mise en place du Web sémantique sont déjà franchies. Très bientôt, ces développements permettront une nouvelle fonctionnalité car les ordinateurs seront davantage en mesure de traiter et de "comprendre" les données que, pour l'instant, ils ne font qu'afficher.» c'est-à-dire la définition et la création de liens entre diverses informations sur le Web, non seulement de manière à ce qu'elles puissent être interprétées et affichées par les systèmes ordinés, mais aussi pour que ces systèmes puissent automatiser des tâches, intégrer et réutiliser ces informations dans diverses applications grâce à un système de définition de ressources (Resource Description Framework - RDF). 

 

WML (Wireless Markup Language) Norme internationale pour communiquer avec les appareils sans fil.

 

World Wide Web(W3, la "toile") D'un point de vue technique, le Web est un système d'applications client/serveur qui transfère des pages composées de textes, des graphiques et des fichiers sonores. Les pages sont décrites selon le langage HTML, tant dis que le transfert des informations utilise le protocole HTTP. L'accès au Web est rendu possible par l'utilisateur d'un logiciel que l'on nomme "navigateur".

 

World Wide Web Consortium (W3C) Garant de l'accessibilité c'est un organisme à but non lucratif qui a un pied dans chaque continent du globe : le MIT aux Etats-Unis, l'INRIA en Europe et l'université de Keio en Asie. Il développe les standard tel que HTML, XML ou VXML Pour lire la suite 3de5 4de5 par Marie Algéohttp://www.sam-mag.com/newsletter/dossiers/346.htm

 

XML(eXtended Markup Language) avec des feuilles de styles CSS (Cascading Style Sheets) et

 

XSL (eXtensible Style language)

 

 

source : www.cvm.qc.ca

Commenter cet article